Lundi Asadora

Projet Asadora!

C’était un projet auquel je pensais depuis plusieurs mois, encore plus depuis la sortie et diffusion de l’asadora Okaeri Mone.

J’étais quasi obsédée par cette idée au point d’essayer d’établir plusieurs plans d’écriture et de me renseigner à fond sur le sujet, qui est très riche. Mais avant de vous dire pourquoi je veux réaliser ce projet et comment, je vais vous donner la définition de ce joli mot et quelques explications. 😊

« Un asadora (asa signifie matin, dora vient de dorama) est un programme de télévision japonais produit par la NHK consacré aux dramas diffusés le matin sur la chaîne publique japonaise NHK General TV depuis 1961. »

Tous les matins, du lundi au vendredi (ou samedi) de 8h à 8h15, un épisode de 15 minutes est diffusé sur la chaîne de la NHK. Ces séries très populaires au Japon se concentrent sur la vie d’une héroïne : les objectifs et rêves qu’elle souhaite réaliser ainsi que les obstacles qu’elle va rencontrer tout au long de ses aventures.

Et c’est justement ça qui m’a d’emblée attirée : les femmes mises à l’honneur (d’ailleurs, c’est le genre de rôles donnant un sacré coup de pouce pour la carrière des actrices choisies) avec des ambitions et des métiers aussi variés qu’intéressants.

Les évènements dans un asadora peuvent se dérouler dans une autre ère ou dans le présent comme Okaeri Mone, certains d’entre eux abordent des sujets basés sur des personnalités et faits réels.

Ces derniers permettent de faire connaître plusieurs contextes historiques, régions et métiers par le biais des traditions, de la nourriture, des habits, des modes de vie…  en mettant également en valeur le rôle et la participation active des femmes dans l’économie et la vie du pays.

Le premier que j’ai visionné en est la preuve, c’était Amachan, le 88e asadora de la NHK. Sorti en 2013, il raconte l’histoire d’une jeune fille nommée Aki, se rendant dans la ville natale de sa mère le temps d’un été. Elle y fait la rencontre de sa grand-mère pour la première fois, cette dernière est une « ama », une plongeuse en apnée. Aki en l’observant, voudra aussi à son tour devenir une ama.

Passion affiches asadoras 🤧

En plus de parler de ce métier en voie de disparition, le drama a été tourné dans le départment d’Iwate, touché par le tsunami du 11 mars 2011, deux points qui ont participé au succès de Amachan avec le choix du casting.

Je ne sais plus quand je l’ai vu (l’enfer pour trouver des sous titres par contre 😂) mais il m’avait touché et amusé. Amachan traite de sujets variés et je suis contente qu’il ait été mon premier asadora ❤.

Par la suite, j’ai souvent eu du mal à les poursuivre pour manque de motivation, de temps… Et c’est là que cette idée a germé dans mon petit cerveau!

J’aimerai garder un souvenir de mes visionnages (parce que les asadoras peuvent dépasser facilement 100 épisodes et ma mémoire est pathétique), vous transmettre une bouffée d’énergie par la lecture de mes impressions (et pourquoi pas le suivre ensemble!), vous faire connaître des faits historiques, mettre en valeur ces héroïnes…

Pour cela, j’ai choisi de vous parler en premier de Come Come Everybody (le 105e) : doté de 100 épisodes, le drama va dépeindre la vie de trois générations de femmes, ayant des liens étroits avec les leçons d’anglais diffusées à la radio (elles ont débutées à partir de 1925).

Diffusé du lundi au vendredi, je sortirai un article contenant 5 épisodes le lundi (mais pas forcément tous les lundis car je ne peux pas promettre d’être régulière, même si je vais m’y efforcer) où je partagerai mes impressions sous la forme d’un journal de bord.

C’est un concept que je n’ai pas inventé et une personne m’a inspiré quand ce projet m’est venu à l’esprit : Mila (je lui ai bien entendu demandé l’autorisation pour cette idée), avec son projet [week after week] Ryomaden! Elle a été d’une régularité exemplaire pour écrire sur ce drama chaque semaine, quelle femme! 🤧

Comme cet article sert de sommaire, je mettrai un lien ci dessous pour chaque asadora et faire en sorte que ce soit facilement accessible. J’espère que ces futurs journaux de bord vous plairont! ❤

.

.

.

.

.

Come Come Everybody (edit 13 juin 2022 : seul le premier arc, avec Kamishiraishi Mone, a été traduit et ce ne sera pas le cas pour la suite. Je terminerai les autres semaines si je peux y accéder mais je vais choisir un nouvel asadora en attendant.)

Semaine 1

.

.

.

.

.

Sources :

https://mydramalist.com/discussions/japanese-drama-movies/31847-the-ultimate-guide-and-discussion-board-for-asadora-japanese-morning-dramas (en anglais)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Asadora (en français)

https://www.nautiljon.com/actualite/dramas/le+boom+des+trois+actrices+d-amachan-3850.html

https://www.lemonde.fr/culture/article/2013/10/29/le-japon-sous-le-charme-d-amachan_3503042_3246.html

https://www.nippon.com/fr/currents/d00094/

4 réflexions au sujet de “Projet Asadora!”

  1. Je suis super emballée par ton projet et j’ai hâte de lire tes articles ! Ça tombe vraiment à pic car je voulais me mettre aux Asadora et j’ai commencé il y a quelques jours le drama Mare (pour regarder un asadora et parce qu’il y a Tao Tsuchiya et Yamazaki Kento dedans donc en attendant Alice saison 2 😍😆)
    Okaeri mone, Amachan et Asa ga kita sont les prochains sur ma liste mais grâce à toi je vais en découvrir davantage ! 😁

    Aimé par 1 personne

Répondre à ambre0 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s