Dramas, Lakorn, Opinions dramatesques, Projets/Challenges

PremiĂšres impressions : GAP đŸ’—đŸ–€

Serions-nous sur le point d’observer une rĂ©volution saphique dans les mĂ©dias?

Ce mois de novembre a Ă©tĂ© une pĂ©riode inĂ©dite et riche en sorties de sĂ©ries/films girl’s love :

Our relationship ended before it began đŸ‡°đŸ‡· (2 novembre, entre 4 et 8 Ă©pisodes), Love of Secret đŸ‡č🇭 (5 au 12 novembre, 2 Ă©pisodes), Káșż HoáșĄch Láș­t Đổ Tiểu ThÆ° saison 2 đŸ‡»đŸ‡ł (11 novembre, nombre total d’Ă©pisodes inconnu), The Cheese Sisters đŸ‡č🇭 (sortie du film le 24 novembre) et She loves to cook and She loves to eat đŸ‡ŻđŸ‡” (29 novembre, 10 Ă©pisodes). 

Et la cerise sur le gĂąteau, aka la sĂ©rie GAP, a enfin dĂ©voilĂ© son premier Ă©pisode le 19 novembre đŸ’—đŸ–€.

GAP est l’adaptation du light novel GAP: Pink Theory, Ă©crit par l’autrice Chao Planoy (Ă  l’origine de Us et de Irresistible, qui seront Ă©galement transformĂ©s en sĂ©ries). 

L’histoire d’origine se divise en deux livres (680 pages) et la version anglaise regroupe ces derniers en un seul ouvrage (844 pages).

Comme j’attendais la sĂ©rie depuis plus d’un an et dĂ©vorĂ© le roman, j’ai regardĂ© les deux premiers Ă©pisodes en me demandant si je ne rĂȘvais pas. Mais c’était bien rĂ©el.

Pour en ĂȘtre certaine, j’aimerai vous partager mes impressions Ă  propos de ce drama plein de charme et de surprises. 

.

.

GAP est une comĂ©die romantique thaĂŻlandaise dotĂ©e de 12 Ă©pisodes, dont la diffusion a dĂ©butĂ© le 19 novembre, tous les samedis soirs. 

Elle est accessible sur la chaĂźne youtube de IdolFactory avec des sous titres français et anglais. 

Pour adapter ce roman Ă  l’écran, les noms des scĂ©naristes ayant transposĂ© ce dernier sont inconnus pour le moment. A la rĂ©alisation, c’est Nuttapong Wongkaveepairoj (School Tales) qui a Ă©tĂ© choisi pour diriger GAP.

 
Mon, considĂšre Sam comme son idole depuis que cette derniĂšre l’a sauvĂ©e d’une mort certaine, treize ans auparavant. La jeune femme, qui vient tout juste d’ĂȘtre diplĂŽmĂ©e, peut enfin rĂ©aliser son rĂȘve : rejoindre l’entreprise de Sam. Seulement, trĂšs vite, Mon se rend compte que son hĂ©roĂŻne d’antan, n’est pas la personne qu’elle s’Ă©tait imaginĂ©e pendant toutes ces annĂ©es. En effet, Sam est Ă  prĂ©sent une trentenaire froide, exigeante et trĂšs crainte de ses employĂ©s. Mon se prend alors la rĂ©alitĂ© de plein fouet qui est qu’en plus d’avoir des statuts sociaux diffĂ©rents et un Ă©cart d’Ăąge consĂ©quent, l’image que les mĂ©dias vĂ©hiculent sur Sam et celle issue de ses souvenirs s’avĂšre totalement erronĂ©e.

nautiljon

[TRAILER]


Une durée exceptionnelle

En guise d’introduction, je devais parler de la longueur historique des Ă©pisodes
 

1h16 pour le premier Ă©pisode et 1h08 pour le deuxiĂšme! Soit un temps largement supĂ©rieur Ă  l’ensemble d’une sĂ©rie gl! MĂȘme avec le mĂȘme nombre d’épisodes qu’un bl, elles seront toujours plus courtes et coupĂ©es dans leur Ă©lan (oui je l’ai encore en travers de la gorge pour girlfriend project day 1, our relationship ended before it began et favorite girl). 

J’adore les courts mĂ©trages et les films mais pouvoir suivre une sĂ©rie avec des personnages saphiques, c’est une expĂ©rience totalement diffĂ©rente et trĂšs apprĂ©ciable. 

A l’avenir, j’espĂšre qu’on pourra au moins atteindre un format dĂ©cent de 45/50 minutes, avec un nombre d’épisodes situĂ© entre 8 et 16.


La sĂ©rie se concentre sur les femmes, leur a attribuĂ© Ă  toutes un caractĂšre bien distinct, des rĂȘves, des espoirs, des ambitions et des buts Ă  atteindre. On a donnĂ© Ă  leurs personnages beaucoup plus de profondeur et cela se ressent dĂšs le dĂ©but du drama. Tout n’est pas blanc ou noir et nos deux hĂ©roĂŻnes en sont un bon exemple.

Le rose

Mon est une jeune femme de 22 ans, aimant le rose, les histoires de fantĂŽmes et Sam. DotĂ©e d’une imagination dĂ©bordante, elle rĂȘve et pense sans arrĂȘt Ă  sa cheffe. 

Mais cette petite personne pĂ©tillante a d’autres capacitĂ©s : travaillant dans le dĂ©partement de crĂ©ation de contenu dont elle est la derniĂšre recrue, elle est capable de proposer plusieurs idĂ©es Ă  la suite et n’a pas peur de les exprimer en face de Sam.

Mon a travaillĂ© trĂšs dur pour Ă©tudier dans la mĂȘme universitĂ© qu’elle et rejoindre les rangs de son entreprise. 

C’est pour ça qu’elle ne se laisse pas effrayer par les mots tranchants de Sam, elle sait lui tenir tĂȘte et comment communiquer pour dĂ©fendre sa cause ainsi que celle des autres.

Son intelligence et son empathie m’ont vraiment marquĂ© par rapport au roman oĂč Mon a une façon de penser superficielle et presque misogyne. J’ai hĂąte de voir comment elle va se dĂ©brouiller par rapport au nouveau projet qui lui a Ă©tĂ© confiĂ© mais je sens que nous serons impressionnĂ©s, comme Sam.

Je ne suis pas à 100% fan du jeu de Becky mais quand elle pleure et raconte des histoires/légendes à propos de fantÎmes, elle est incroyable!

… et le gris

Si Mon est une petite bulle rose sociable, attirant tout le monde autour d’elle avec son enthousiasme et son sourire, Sam les repousse totalement.

Sam, 30 ans, issue de la famille royale, a rĂ©alisĂ© son rĂȘve ultime : ouvrir et diriger sa propre compagnie. Elle est dure et intraitable avec ses employĂ©s, cache ses sentiments et maintient toujours une certaine distance avec les autres (si elle sourit, gare Ă  vous). 

Mais cette attitude est liĂ©e au fait qu’elle n’a plus qu’un an pour rendre son entreprise prospĂšre. Si elle Ă©choue, elle sera obligĂ©e d’épouser son fiancĂ©, d’avoir des enfants et d’abandonner son rĂȘve.

MĂȘme si Sam ne juge pas les femmes ayant pris cette dĂ©cision, elle souffre de cette pression constante entre devoir choisir entre fonder une famille et mener une carriĂšre. Le fait d’ĂȘtre le troisiĂšme numĂ©ro fait que la douleur qu’elle ressent est encore plus intolĂ©rable.

Elle Ă©touffe et elle n’a plus la force de se dĂ©battre. Son cƓur ainsi que ses yeux s’éteignent petit Ă  petit
 Seules les bougies montrent que quelque chose l’anime encore.

Mais petit Ă  petit, Mon va la pousser de nouveau Ă  la surface. Cette derniĂšre lui tient tĂȘte et c’est quelque chose Ă  laquelle elle ne s’attendait pas du tout. Et contre toute attente, cela va beaucoup lui plaire.

Un personnage froid et sarcastique, parfois blessant qui va significativement Ă©voluer. A tel point que je sens que je vais regretter les moments sombres dans sa maison quand elle joue avec son briquet.

Une partie de moi voudrait que Sam reste ainsi et soit en couple avec Mon, sans connaĂźtre trop de changements.

Décidément, Freen était vraiment faite pour ce rÎle.


L’amitiĂ©

Ou l’une des meilleures choses qui soit arrivĂ© au drama. Elle permet d’introduire l’entreprise avec successivement le point de vue de Mon puis de Sam. J’ai beaucoup aimĂ© cette façon de procĂ©der et c’est une des forces de GAP comme dans Secret Crush on You.

Les collĂšgues de Mon forment une vĂ©ritable famille, ils sont solidaires et pas du tout jaloux comme dans le roman. Ils ne jugent pas aussi facilement, Ă  l’exception de Sam mais c’est comprĂ©hensible avec la pression qu’ils subissent au quotidien. On peut sentir qu’une amitiĂ© sincĂšre les lient, ils seront toujours lĂ  pour les uns et les autres. Quel bonheur de les voir accueillir aussi chaleureusement Mon dans leur cercle 😭💗.

Mon a Ă©galement deux meilleurs amis (Yuki et Nop) et je les trouve adorables. Enfin pas Nop qui ressemble plus Ă  un stalker… Yuki m’intĂ©resse Ă©normĂ©ment puisqu’elle va potentiellement tomber amoureuse de Tee, une des amies de Sam. Le jeu de Irin n’Ă©tait pas sensationnel mais il y a un moment oĂč son visage a changĂ© d’expression et ça m’a vraiment impressionnĂ©.

Pour le gang de Sam, j’avais tellement hĂąte de les dĂ©couvrir Ă  l’Ă©cran et je n’ai pas Ă©tĂ© déçue! Tee est littĂ©ralement mon personnage prĂ©fĂ©rĂ© (ultra bienveillante dans le roman avec Mon notamment), charismatique, prend soin des autres et elle est lesbienne (une reprĂ©sentation masc Ă  l’Ă©cran, c’est rare!).

Nous avons aussi Kade, une actrice survoltĂ©e et excentrique toujours de bon conseil, elle est encore plus extra dans le drama, je l’aime dĂ©jĂ .

Mais Ă©galement Jim (ou Martha) qui a encore plus d’Ă©nergie et d’humour Ă  revendre, Looknam Ă©tait l’interprĂšte parfaite pour elle.

Elles taquinent beaucoup Sam (et plus tard Mon đŸ€­) mais elle l’aiment Ă©normĂ©ment, c’est vraiment un groupe soudĂ©, je suis soulagĂ©e qu’elles soient prĂ©sentes pour elle.


Un peu (beaucoup) de transphobie?

La série est centrée autour de femmes cisgenres/saphiques et leurs représentations sont plutÎt classiques, à part Sam et Tee.

Mais il se trouve qu’on peut apercevoir durant l’Ă©pisode 1, une femme transgenre nommĂ©e Mee. Elle apporte un « effet comique » dans un contexte tendu, ce qui n’Ă©tait absolument pas nĂ©cessaire puisqu’elle n’existe pas dans le roman et que c’est un ĂȘtre humain, pas une chose que l’on peut utiliser selon son bon vouloir.

Durant l’Ă©pisode 2, une rĂ©plique de Tee (jouĂ©e par Noey) a Ă©tĂ© visiblement mal traduite (1) (2), ce qui a engendrĂ© de la dĂ©ception et de la colĂšre chez les fans internationaux.

Je suis Ă©tonnĂ©e de cette traduction car ils avaient fourni un travail consĂ©quent pour Secret Crush on You, notamment avec Daisy, alors je peux comprendre le ressenti des fans (d’autant que certains/certaines sont concernĂ©(e)s…).

J’espĂšre qu’ils feront plus attention pour la suite…


Une réalisation dutchesque

Elle comporte beaucoup de plans cassĂ©s/dĂ©bullĂ©s (dutch angle en anglais) et si au dĂ©but, ça ne m’a pas tant gĂȘnĂ© que ça, je suis partagĂ©e entre le fait que ce n’Ă©tait pas toujours un plan adĂ©quat ou bien au contraire, que si.

Par exemple, ils conviennent parfaitement pour signaler l’arrivĂ©e de Sam et introduire son univers sombre.

Mais en ce qui concerne Mon, j’ai quelques doutes…


Pour rĂ©sumer, un drama pour les femmes et les saphiques, qui se dĂ©marque par les sujets autour de la communautĂ© lgbtqia+, par ses couleurs et l’attention particuliĂšre qu’il porte aux dĂ©tails.

Il a Ă©galement de belles mĂ©lodies en sa possession đŸŽ¶ .

J’espĂšre que ces premiĂšres impressions vous auront plu et peut ĂȘtre donnĂ© envie de vous lancer!

A bientĂŽt pour d’autres critiques! đŸȘ

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s