Dramas, Lakorn

He She It : Le bal des masques

Par une belle journée ensoleillée de juin (le 5 pour être précise), j’étais de nouveau en train de regarder les deux seuls vlogs de Jeff Satur sur ma switch (il faut en refaire monsieur, le monde en a besoin) et d’alterner avec certaines de ses chansons. 

Après avoir rejoué Comedy pour la 103837ème fois, je me suis dit qu’il était peut être temps de visionner He She It

C’est un webdrama thaïlandais d’horreur et psychologique, composé de 3 chapitres (HeShe It), le premier d’une durée de 9 minutes et les deux autres, de 16 minutes.

Diffusé du 31 octobre 2019 au 1er juillet 2020 (je pensais qu’un épisode toutes les deux semaines pour Ingredients relevait de l’insoutenable mais j’étais bien naïve 😂…), il a été réalisé par Napat Tangsanga.

HE (Chapitre I ) – SHE (Chapitre II) et IT (Chapitre III) sont disponibles sur la chaîne youtube de Warpertv, avec des sous titres français et anglais.

« Nous suivons Peem et Mike, deux jeunes étudiants qui vont vivre ensemble une histoire d’amour à la fois sombre et complexe… En effet, réel et irréel s’entremêlent et des décisions difficiles s’imposent entre le choix du cœur et de l’amour ou celui de suivre les conventions et les règles… » nautiljon

.

.

He She It et sa galerie de personnages

Mike (Jeff Satur) Étudiant, il suit des cours de théâtre avec ses amis (dont Peem) et sa personnalité sociable fait de lui une personne très appréciée.

Peem (Gameplay Garnpaphon)Etudiant également, c’est celui qui a le plus de potentiel pour devenir un bon acteur. Il a des sentiments pour Mike.

Mean (Pom Runn)Il fait parti du groupe d’amis de Mike, c’est une personne avec un bon sens de l’observation.

Pear (Praew Rattaporn) : Petite amie de Mike.

3 pièces de puzzle étrangement assemblées

He : Un cours de théâtre avec ses élèves, la professeure félicite un duo de garçons pour leur performance. Cette dernière va en profiter pour leur rappeler qu’il est difficile de faire la différence entre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas, qui joue un rôle ou dit la vérité.

Après ce discours, Peem arrive en retard à ce cours et doit lui aussi s’exercer avec une autre personne, qui n’est autre que Mike. S’ensuit un flashback entre eux où Mike demande à Peem de ne plus disparaître. Puis ce dernier manque de se noyer mais il est sauvé par Mike. Cette scène illustre à la perfection les propos de la professeure.

She : En passant de plus en plus de temps ensemble, Mike et Peem se rapprochent et vont au-delà du flirt. Ce qui va attirer l’attention de Mean et mener à leur perte les deux garçons.

En effet, Mean décide d’aller voir Pear (la copine de Mike) et de lui montrer une vidéo de ces derniers ensemble. Elle prendra la décision de rompre quelques jours plus tard et ce choix causera indirectement la mort d’un personnage par noyade.

It : Suite à son acte de dénonciation, Mean va se sentir suivi par une présence et sombrer dans la paranoïa. En effet, le fantôme de la personne le hante pour se venger de la douleur que lui a infligée Mean. 

Une autre personne, bien vivante cette fois-ci, est également très en colère contre ce dernier et souffre de la perte de cet être cher. 

.

.

[spoilers sans quasiment aucune retenue]

.

.

Après avoir lu les résumés de chaque histoire (notamment avec les noyades) ou en voyant le titre, vous vous êtes peut être dit que quelque chose clochait dans la chronologie de cette histoire.

Sachez qu’il est nécessaire de regarder dans cet ordre précis chaque chapitre mais qu’effectivement, les éléments ne sont pas exactement placés dans le bon ordre. Même si ils sont complexes au premier abord, vous verrez qu’ils se complètent à la perfection.

Voilà ce qu’il s’est passé…

Coming out forcé

Coming out : Révélation par une personne de son homosexualité. 

(She) Peem crush littéralement sur Mike et ne s’en cache absolument pas, même devant la petite amie de ce dernier. Mike n’est pas insensible à son charme et va répondre positivement aux signes d’affection que lui envoie Peem. 

Mean, qui est très observateur et aime particulièrement se mêler de ce qui ne le regarde pas, va prendre en vidéo un de leurs moments intimes. Il décide le lendemain de la montrer à Pear pour la prévenir du comportement de Mike mais je pense qu’il a surtout fait ça pour voir sa réaction. 

Et elle ne méritait ni d’être trompée, ni d’être humiliée par Mean, qui pense incarner un bon samaritain. 

Après un date avec Mike pour fêter leurs trois ans de relation, elle lui annonce qu’elle veut rompre. En entendant la raison, son monde s’écroule une seconde fois et très en colère, il court voir Peem. Mike lui demande si c’est lui qui a envoyé la vidéo à Pear et Peem, innocent, nie les faits. Le ton monte de plus en plus et Mike pousse Peem dans la piscine, ce dernier l’appelle à l’aide mais Mike s’en va, lassé de la comédie de Peem.

L’eau est un symbole souvent utilisé pour accentuer la sensation d’étouffement que peuvent ressentir certains personnages (comme Mike), ou de montrer qu’ils sont détenus par elle, prisonniers de leur réalité. C’est aussi un moyen récurrent pour tuer des personnages queer (meurtres ou suicides), pour qu’ils se taisent et gardent la tête sous l’eau. Pour ne pas être en mesure de remonter à la surface et d’être accepté par les autres pour ce qu’ils sont. 

Cet acte est une métaphore pour exprimer le fait qu’il rejette son homosexualité, qu’il a peur de dire qu’il aime les hommes et des conséquences que cela pourrait engendrer.

Le fait que Mean s’en soit chargé à sa place n’a évidemment pas aidé. 

Cruelle réalité

Revenons au fameux flashback (He) où Mike demande à Peem de ne plus disparaître. Mike ne sait pas encore à ce moment-là que Peem est décédé à la suite de sa chute dans la piscine.

Plusieurs hypothèses pour la symbolique de cette scène : cela pourrait être un moment de retrouvailles après cette dispute, où Mike lui déclare ses sentiments et Peem les accepte. Une jolie fin en soi. 

Ou une illusion qu’il a créée de toutes pièces, pour se convaincre que Peem est toujours vivant et ne pas perdre la tête, rongé par les remords. 

Une autre théorie auquelle j’avais pensée et qui a été bien mieux formulée par un utilisateur sur youtube : quand Peem est sauvé de la noyade par Mike dans He, il lui demande s’il a fait semblant. Et ce dernier se contente de sourire. Raison pour laquelle Mike ne l’aide pas dans She. Il ne savait réellement pas que Peem ne pouvait pas nager, il pensait que c’était encore une performance.

Lors du cours de théâtre, Mike embrasse Peem, il ressent alors toute la souffrance subie par ce dernier pendant la noyade…

… aux allures de comédie

Sans excuser ni cautionner le comportement de Mike (totalement révoltant), plusieurs points peuvent permettre d’expliquer ce qui a mené à de tels évènements.

Cette professeur de théâtre (Kat Katreeya) les maintient plongés dans une constante illusion, en brouillant la frontière entre la réalité et le jeu. 

Ils apprennent pendant ce cours, en plus de jouer la comédie, qu’il est difficile de faire la différence entre un acte réel et une performance.

Tout ce qu’elle leur enseigne, ils finissent par l’utiliser dans leur quotidien. Une danse des faux semblants où ils jouent à celui qui dupera le mieux l’autre.

Ça devient, à en croire la fausse noyade dans He, un acte récurrent. Voilà pourquoi Mike doutait de Peem et était fatigué par ce jeu sans fin. Peut-être se demandait-il s’il ressentait vraiment quelque chose pour lui ou si c’était juste les exercices de théâtre (faire semblant d’être amoureux) qui embrouillaient son esprit.

Mais le problème, c’est que Mike est bel et bien amoureux de Peem. La professeure le sait et a poussé les deux jeunes hommes dans leurs retranchements.

Elle a pour moi, avec deux complices, participé à leur chute en les manipulant comme des marionnettes, pour qu’ils perdent pied et souffrent. 

Théorie (spoilers)

.

.

Je me suis demandée au début si ce n’était pas une critique envers les bl en Thaïlande et les ships. Sans que ce soit aussi grave, peut-être que des duos ont vécu des moments où ils étaient perdus entre la réalité et leur performance.

Ou bien la professeure voulait façonner un autre ship idéal, comme le premier duo (Korn et Tul) que l’on voit au début de He et dans It. Ce qu’elle leur a fait vivre était une sorte de test.

Peut-être qu’elle est également un fantôme au même titre que ses deux premiers élèves et ensemble, ils se vengent sur les nouveaux élèves. Pourquoi? Je n’ai pas encore trouvé de réponse mais je ne désespère pas de comprendre un jour.

Peut être que tout le monde joue un rôle (cette scène à la fin de HE pourrait être analysée 1000 fois tant elle est riche en expressions et regards).

Peut être que IT ne représente pas juste le fantôme de Peem.

.

.

(fin des spoilers)

Comedy et sa galerie de personnages marionnettes

Mike (Jeff Satur) : C’est un personnage gris à l’image de cette série. Il a grandi dans une famille homophobe et a malheureusement recopié ce type de comportement. Il a passé son temps à essayer désespérément de se fondre dans le moule mais avec cette vidéo, tous ses efforts ont été vains. Il ne lui reste plus rien, il n’est plus rien. Le désespoir l’amène à être terriblement cruel et odieux envers Peem. Pourtant, Mike l’aime très fort. Mais c’est justement ce qui lui fait le plus de mal. Il ne sait pas comment s’y prendre pour lui montrer, alors il utilise Peem dès qu’il a besoin d’affection, pour se sentir mieux.

Il le considère à la fois comme son oxygène (Mike peut être lui-même avec Peem) et comme un boulet qui l’entraîne au fond de l’eau. 

Je trouve que les propos qu’il a asséné à Peem étaient vraiment durs à entendre, encore plus violents que la chute dans la piscine. Même si je trouve ignoble qu’on ne laisse pas le temps, ni le droit aux personnes queer de s’accepter et de potentiellement faire leur coming out, il n’aurait jamais dû franchir cette ligne. 

Pour autant, je ne le déteste pas. Il va vivre avec ses remords pour le restant de sa vie, pleurant l’amour qu’il a perdu par sa faute.

Il a bien progressé depuis He She It mais Jeff Satur a fourni une prestation très convaincante! Excepté pour la partie où Peem l’effraie, je trouve ses grimaces peu crédibles…

Peem (Gameplay Garnpaphon) : Un personnage qui passe son temps à jouer la comédie, ne montrant son réel visage qu’ à Mike. Il prend prend soin des autres et leur donne beaucoup d’affection, plus qu’il ne s’aime lui-même. Et ça se voit particulièrement avec Mike : Peem s’est investi bien plus que de raison dans cette relation particulière, ignorant plusieurs avertissements sur le comportement de Mike et souffrant en silence. Cette « histoire d’amour » n’existait que la nuit et s’effacait dès le lever du soleil.

Si Mike n’est plus rien avec les potentielles conséquences de cette vidéo, Peem perdrait tout également puisqu’il serait rejeté par le groupe et surtout par Mike. Sans lui, Peem n’aurait plus de raison de vivre, il a construit sa vie autour de Mike.

Je disais plus haut qu’il ne montrait son réel visage qu’à Mike, c’est vrai mais il le teste souvent, peut être pour voir s’ il l’aime. Il a un besoin constant d’être aimé et rassuré. Alors dans la piscine, s’est il vraiment noyé ou laissé coulé?

Je penche plus pour la noyade mais que ce soit l’un ou l’autre, c’était une scène assez difficile à supporter. En témoigne la douleur et la terreur qu’il a transmises à Mike lors de leur baiser (He).

Dans It, il était satisfaisant d’assister à sa vengeance. On ne part pas dans une direction extrême mais cela suffit pour que ceux qui l’ont fait souffrir, comprennent et réalisent la gravité de leurs actes. 

J’ai vu Gameplay seulement Ingredients et c’est un changement très apprécié! Comme vous pouvez le constater avec l’image plus haut, ses expressions étaient parfaites pour ce rôle de fantôme. Sa façon également d’exprimer l’amour ou la tristesse qu’il éprouve m’a aussi marqué. J’espère le retrouver dans des rôles comme Peem.

Mean (Pom Runn)C’est un garçon dont on sait peu de choses, il fait partie de la même bande d’amis que Mike et de Peem, et se rend à ce fameux cours de théâtre. Mais quand j’ai visionné les trois chapitres, je me suis dit qu’il ne devrait pas être là, que ce n’était pas sa place. Et peut être que c’est pour ça qu’il prend un malin plaisir à observer les autres s’enfoncer dans leur  douleur. Il se nourrit du malheur des autres et met son nez là où il ne devrait pas. Mean pense être une bonne personne en dénonçant les actions de Mike et de Peem mais en réalité, il veut juste leur faire du mal ainsi qu’à Pear. 

Dans He, il est présent au cours et il assiste avec joie à la chute de Mike. C’était perturbant et répugnant. Au même titre que ses justifications pseudo héroïques concernant la vidéo dans It.

J’essaie de ne pas souhaiter du mal à des personnages mais lui… je l’ai détesté si fort! Ça m’a soulagé quand Peem a enfin pu prendre sa revanche, le voir tétanisé et tremblant sous la douche était mérité. 

C’est la première fois que je voyais cet acteur et je ne suis malheureusement pas très convaincue par son interprétation. En revanche, il a bien su jouer les passages où il était terriblement agaçant…

Pear (Praew Rattaporn) : La petite amie de Mike ou celle qui est manipulée par tout le monde.

Peem se moque d’elle en flirtant ouvertement avec son copain. Mean lui montre la vidéo, en prétendant s’inquiéter pour elle alors qu’il n’en a rien à faire. Mike l’utilise comme une couverture, une façon d’échapper à la pression sociale et aux questions pressantes.

Ca m’a rendu assez triste parce qu’on lui fait du mal gratuitement, sans penser une seconde à ce qu’elle peut ressentir. D’autant plus que ce n’est pas un personnage féminin diabolisé, bien au contraire! Elle a l’air de bien s’entendre avec les garçons (je pense qu’elle considérait vraiment Mean comme un ami) ainsi qu’avec Mike. Littéralement un petit soleil, toujours le sourire aux lèvres. Quand elle a fait semblant d’être heureuse pendant leur (dernier) rendez-vous amoureux, j’ai eu un pincement au cœur, elle ne méritait vraiment pas de terminer seule dans l’obscurité (scène de fin dans She). 

En parlant de solitude, la première scène de She débute avec une scène où elle pleure dans une chambre, accompagnée d’une seule lumière (image choisie plus haut). On retrouvera cette même scène avec Mike dans It, lui chantant une chanson en pensant à Peem, étreint par son fantôme une dernière fois; tandis que Pear restera désespérément seule.

La seule chose qui me réconforte, c’est qu’elle ait eu un chapitre pour elle (comme He avec Mike et It pour le fantôme Peem) et qu’elle fasse partie intégrante de l’histoire.

C’est également une actrice inconnue au bataillon et j’ai beaucoup aimé sa performance 💗.


Comedy, deux versions dotées de sentiments différents

Deux versions de cette ost rythment cette série et les paroles sont tellement bien écrites! Ça paraît très simple mais au final, elles ne racontent pas la même histoire.

La première version représente pour moi l’introduction de cette série, une invitation à entrer dans la danse et découvrir ce monde si étrange. Apprendre ce qu’est la vie et ne pas tomber dans les pièges qu’elle nous tend. Ne pas devenir une de ces créatures gloussant dans l’obscurité, ayant perdu leur humanité/réalité et étant désormais prisonnières de leur comédie.

La deuxième (Tragedy) clôt le dernier chapitre, on sent que les personnages ont beaucoup changé après cette danse. Ils n’ont pas d’autres choix que d’accepter cette réalité douloureuse, en exprimant une dernière fois leur tristesse à travers ce chant de lamentation.


Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire et les personnages…

.

.

Conclusion

Un drama sombre, riche en parallèles et métaphores prêtant à diverses interprétations. Il traite de thèmes intéressants et importants, porté par un casting talentueux.

Et choisir Jeff Satur en tant que chanteur-compositeur, c’est toujours une très bonne idée.

Ps : Certains moments peuvent faire sursauter avec une mise en scène stressante mais à mon sens, ce ne sont pas ces scènes qui sont véritablement effrayantes.

2 réflexions au sujet de “He She It : Le bal des masques”

  1. Je n’ai lu que la première partie pour ne pas avoir les spoilers, mais je pense tenter le coup. J’avais beaucoup aimé Jeff Satur et Gameplay dans Ingredients, et ça pourrait sympa de les redécouvrir dans un genre différent. À voir ! ☺️

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s